Site Joep Zander Audience Cour Européenne des Droits de l' Homme Strasbourg 24.10.00
 
Coordination des Associations Européennes des Droits de l' Enfant
 
Cette réunion de différentes Associations Européennes concernant les Droits de l' Enfant et par voie de conséquence les droits de leurs parents a eu lieu à l' occasion d'une audience à la Cour Européenne des Droits de l' Homme (CEDH) de Strasbourg, en anglais Europeen Court for Human Rights (ECHR).
 
Cette audience s'est donc déroulée le 24 octobre 2000 de 9 h 30 à 11 h. et concernait le cas d'un ressortissant hollandais qui attaquait devant la Cour Européenne des Droits de l' Homme la justice de son pays, la Hollande, pour un certain nombre de disfonctionnements caractérisés.
Ces disfonctionnemnts sont :
- viol des Droits de l' Enfant de garder des liens avec ses deux parents,
- connivence manifeste de la justice avec les thèses de la maman concernant le soit disant refus de l' enfant de  voir son père,
- connivence manifeste des instances sociales et psychologiques avec les thèses de la maman,
- ingérence excessive dans la vie privée et familiale.
 
Huit ans sans contact enfant - parent secondaire.
 
L' audience a été  tout à fait caractéristique de ce qui se passe au quotidien dans nos pays européens, c' est à dire du comportement des instances juridiques ou plus prosaïquement de juges tout à fait habituel, quotidien, banal qui systématiquement à de rares exceptions près, qu' il faut d'ailleurs noter, abondent dans le sens de la maman et ainsi sont responsables du viol des Droits de l' Enfant et de déni de justice.
 
La justice est toujours rendue dans l' intérêt supérieur de l'enfant que l' on juge au seul éclairage des thèses maternelles, en s' entourant de conseils des auxiliaires de justice que sont les enquêtes sociales, psychologiques, médiations, points rencontres ou lieu neutre qui tous vont obéir à la maman, seule responsable du bien être de l' enfant.
 
En l'occurence le cas de Joep (prononcer Jup = Joseph) Zander  se résume à une interruption du droit de visite et d' hébergement depuis plus de huit ans, avec le plein appui de la justice et des instances sociales et psychologiques de son pays qui renforcent les thèses de la maman allègant du refus de l'enfant de voir son père.
A cette occasion, ont été présenté ce que nous connaissons en France sous le nom de conflit ou complexe de loyauté et qui a été étudié dasn d' autres pays essentiellement au Canada puis aux Etats Unis et maintenant de plus en plus en Europe dans des études de plus en plus poussées du Syndrôme d' Aliénation Parentale ou S.A.P.
 
Syndrôme d' Aliénation Parentale.
 
Il s'agit du soit disant refus de l' enfant de voir le parent secondaire, c'est à dire le parent qui n' a pas la responsabilité quotidienne de l' enfant, causé par le discours maternel d' opposition et de dénigrement du parent intermittent.
Il s'agit d'une forme de lavage de cerveau aggravée car elle provient de personne(s) très proche de l'enfant par ascendant ayant autorité.
 
Pourquoi parler de lavage de cerveau aggravé parce que l' enfant ne peut absolument pas se défendre contre ce qui lui est inculqué par une personne aussi proche, aussi en symbiose avec lui et qu' il intériorise.
C'est en cela que ce Syndrôme d' Alénation Parentale est un véritable syndrôme et ne correspond plus à un simple conflit de loyauté.
L' enfant fait sienne les thèses maternelles, les intériorise, les développe et trouve lui même les raisons de les renforcer et donc de refuser ce parent secondaire que la mère rejette et que lui aussi rejette avec de nouvelles justifications, de nouvelles thèses qui renforcent à la fois son rejet et le rejet maternel.
 
Les conséquences de ce Syndrôme d' Aliénation Parentale seront  retrouvées tout au long de sa vie d'enfant , d'adolescent puis d' adulte tant privée que professionnelle puisqu'il aura complètement intégré ce rejet de 50 % de lui même. On ne peut pas vivre pleinement, au complet avec soit même en niant la moitié de soi, de ses racines.
 
Ce conflit interne est absolument monstrueux pour un enfant, or ce conflit ne peut être à ce point développé que parce que la justice, c'est à dire les fonctionnaires de l' état à différents niveaux, épousent les thèses du parent principal et renforcent le rejet non seulement par la maman mais encore par la société de ce parent secondaire.
 
Ainsi la fille de Joep Zander, Rosa, porte maintenant le nom de sa maman, car la justice a accepté de continuer à renforcer les thèses de la maman en les acceptant, puisqu' elle a laissé faire cette rupture en rejettant jusqu' au nom du père.
 
Conflit conjugal et droit de l' homme.
 
Comme d' habitude l' argument principal en cas de conflit parental, a été la violence de l' homme. En fait à l'audience cette violence s'est avérée être la violence de la femme qui lors des droits de visite du père se rendait à son domicile pour faire des scandales.
 
Cette violence a été ensuite détournée en accusation contre l' homme et ensuite par une déformation habituelle contre le père.
 
Le harcèlement ainsi manifeste n' a pas été relevé.
Le grief projetté sur le parent secondaire a permis ensuite de bannir ce parent de tout contact avec son enfant.
 
Cette privation de droit a été maintenue pendant plus de huit ans, avec la complicité passive des acteurs impliqués qu'ils soint juges, responsables de service de médiation (médiation à laquelle le parent principal ne s'est pas rendu malgré la demande du juge) responsable du bureau de protection de la jeunesse des différentes villes successivements impliquées, enquêteurs sociaux et psychologues.
 
Le viol des droits de l'enfant et le viol du droit à une vie familiale résulte du disfonctionnement et des carences de la justice, pour motifs d' ingérence excessivement dans la vie familiale, retards et refus d' application de la loi.
 
Partialité de la CEDH.
 
La présentation qui a été faite par la Cour Européenne des Droits de l' Homme, dans son site web des différentes audiences et de celle de Joep Zander contre la Hollande est à nouveau caractéristique du comportement quotidien, presque automatique des acteurs juridiques.
 
Le point central exposé par le résumé sur le site de présentation était la violence parentale de l' un des acteurs et donc la mise à l' abri de l' enfant contre ce parent violent.
 
Les demandes réitérées de Joep Zander et de son avocat pour obtenir une présentation équilibrée et non partiale de son afffaire se sont révélées infructueuses.
 
Il ne s'agit pas d' un point secondaire, mais la mise en avant de ce mensonge et du faux témoignage de la maman, repris par la justice hollandaise et maintenant par la justice européenne est un viol des droits de la défense.
 
A l' audience il a bien été prouvé que cette violence s' exercait au domicile du parent secondaire lors de son droit de visite et d' hébergement par le parent principal au cours de harcèlements et de provocations.
 
 
APPEL A LA JUSTICE DE L' EUROPE.
 
La justice européenne v a-t-elle saisir la chance qui lui est offerte par l' un des rares cas qui parvient à ce niveau, de rendre ses droits bafoués à un enfant de garder non seulement des liens avec ses deux parents, mais d' avoir une vie familiale sereine.
La construction de sa personnalité par ses deux parents même séparés, seuls êtres au monde aptes à l' éduquer par leur amour est la base même de la société, qu' elle soit moderne, actuelle ou de tout temps.
 
Il ne s'agit rien de moins que de choisir entre deux droits celui de l'enfant et la prise en compte de la douleur, du déséquilbre et de la perte irréparable de sa construction équilibrée et le droit des fonctionnaires de justice dans l' application mécanique d' habitudes et le renforcement du rôle des agents de l'état dans la surveillance des familles.
 
 
 
La forme liée au fond du cas Joep et Rosa : nous avons été surpris de l' ampleur des moyens pour juger  un cas de disfonctionnement étatique : 11 juges parmi lesquels, deux femmes dont la présidente de la Cour, des services généraux, des services techniques, une traduction simultanée en deux langues anglais et français à partir du hollandais, un bâtiment neuf et tous les fonctionnaires qui le font tourner.
 
Que des disfonctionnements administratifs que connaissent les Pays-Bas mais également tous les autres pays européens que nous représentions : Royaume Uni, Belgique, Allemagne, Suisse, France et encore d' autres appellent de tels moyens pour que le citoyen puisse faire valoir ses droits face à son état-nation est un défi pour l' Europe
 
Si tous ces moyens servent à prendre la mesure de la douleur et de la souffrance d' individus aussi peu aptes à faire valoir leurs droits qu' une petite fille de 5 ans prénommée Rosa, et ensuite mais seulement après de son père qui se débat toujours huit ans après pour rester le papa de Rosa, alors ces moyens mis en place par nos pays pour construire l' Europe des individus ne seront pas vains.
 
Car n' oublions pas que derrière ces disfonctionnements des services de l' état il y a la destruction de la personnalité et de l' intégrité d' un homme ou d' une femme en construction avec des conséquences qui se mesurent sur le moyen et le long terme, alors que pour le parent secondaire les conséquences sont immédiates en terme de destruction.
 
 
Coordinations des associations européennes des droits de l' enfant..
 
Le temps réservé à l' audition et non utilisé par la Cour, nous a permis de démarrer des contacts dans le sein même du bâtiment de la Cour Européenne des Droits de l' Homme. Ces contacts, nous les avons poursuivis au cours du repas puis dans la réunion lors de la conférence de presse au club de la Presse de Strasbourg.
 
Ainsi cette audience a permis à des associations européennes de se réunir pour montrer leur solidarité à un cas typique de négation des droits collectifs des parents secondaires dans l' Europe de 2000.
Joep Zander est un des millons de papa qui se voient dépouillés de leur responsabilité de parent dans l' Europe, berceau de la démocratie que nous avons donné au monde.
 
Car cette négation du rôle du père est sans doute le problème fondamental de notre société, si des millions d' enfants sont privés d'amour paternel dans nos pays ce n' est pas seulement dû au disfonctionnements des services de l' état. Seulement le résultat de l'implication de l' état dans la vie familiale.
 
De ces discussions entre les associations, est sortie la volonté de mener des actions communes, ciblées, limitées, pour permettre une meilleure coopération des diffférents mouvements de droit de l' enfant , de ces mouvements qui se préoccupent des droits des pères et des enfants.
 
De la conférence de presse même est sortie la consatation que nos associations sont à l' excés morcellées, limitées et fragilisées par leur éparpillement et leur faible poids, donc impuissantes. La nécessité de coopération transfrontalière est donc le premier des buts que nous pouvons nous fixer en conservant à chacun son indépendance et sa liberté.
 
Deux priorités ont été fixées :
-    mettre en commun nos forces et nos expériences dans les cas de procès auprès de la Cour Européenne des Droits de l' Homme, pour permettre à chacun des             plaignants de bénéficier des expériences antérieures.
-   constituer un groupe d'information et d'appui par la communication à travers la mesagerie électronique de groupe,
en regroupant et exploitant nos possibiltés de traduction,
en utilisant les avancées des concepts tels le Syndrome d' Aliénation Parentale, la notion de parent secondaire, le respect de la vie familiale, la non ingérence ed l' état dans la vie privée,
en faisant bénéfiicier l' ensemble des associations des jurisprudences et des avancées juridiques dans chaque pays ou au niveau de l' Europe.
 
Il a été demandé que soit désigné dans chaque association une personne qui soit responsable de cette coopération européenne.
 
La conférence de presse qui s' est tenue dans l' après midi a réuni des journalistes essentiellement français d' agence de presse ou de radio qui nous ont interrogés sur les différents mouvements, les enlèvements d' enfants, les viols des droits de l' enfant dans les pays européens et qui pour certains ont été très surpris de voir l' ampleur et la gravité de cres problèmes.
 
Nous demandons aux personnes volontaires pour cette coopération européenne de communiquer leur adresse électronique (E.mail) à la coordination à Strasbourg, en précisant si nécessaire leur compétence et leur domaine de spécialisation.
 
Nous souhaitons que soient orientés vers les associations spécialisées dans les enlèvements entre des pays précis, les parents qui nous contactent dans ce sens afin de spécialiser nos compétences et de renforcer l' efficacité de chaque association.
Ces cas nécessitent en effet des compétences très spécialisées dans les deux systèmes juridiques des deux pays concernés. Le comportement très nationaliste de chacun des états européens et extra-européens présente des particularités dont il faut tenir compte.
 
Inversement nous invitons d' autres associations à mener des actions communes, ou à orienter vers nous les parents plus particulièreemnt attirés par certaines de nos compétences.
Un premier projet d' approfondissement commun doit être ce S.A.P. qui semble fondamental  et très important pour nous parents et nos enfants.
 
D. Baylion
Délégué régional Est
SOS Papa
 

tegenvoetsporen mail mij zoek op deze site vaders en zorg internetkunstdossier van Joep Zanderhomepage Joep Zander
klik hier! >>
site joep zander

Last Updated http://joepzander.nl/verslag-fr.htm : zie ook de andere pagina's
Logo Beeldrecht